Les Sortes De Psychothérapie


La psychothérapie est un procédé permettant aux personnes affectées par des blocages psychologiques de retrouver en toute aisance leur état normal. Elle se fonde généralement sur des échanges productifs entre le spécialiste et son patient. Toutefois, pour mieux en bénéficier, il est indispensable d’avoir au moins une idée, de celle qui convient le mieux à chaque symptôme. Voici pour vous un condensé fiable, susceptible de vous édifier en la matière.

Les TCC (thérapies comportementales ou cognitives)

Le principe ici, est que les conduites indésirables sont la résultante des perceptions ou réflexions douteuses. Ainsi, pour mener à bien le processus de rétablissement des patients assimilables à cette théorie, diverses solutions sont envisagées. Le thérapeute met à priori l’individu en face de ses croyances inappropriées et le dirige vers un autre ordre de pensées. S’ensuivent des exercices qui visent le perfectionnement du comportement.

Tout ceci se fait à travers une discussion sincère au cours de laquelle le psychiatre essaye de clarifier les points d’ombre de son patient et de toucher du doigt les imperfections à corriger impérativement. La pratique recherche une éradication des déformations cognitives qui constituent un frein à l’épanouissement. En plus d’être pragmatiques, combinables avec plusieurs approches psychothérapeutiques, les TCC s’illustrent comme une référence puisqu’elles révèlent une efficacité dans 90% des traitements.

La psychanalyse : Procédé thérapeutique

Ce processus thérapeutique est vieux de plusieurs siècles. Il consiste, en effet, à réguler les dysfonctionnements suscités par l’inconscient au psychisme. La personne souffrante est donc invitée à une rétrospection, capable de l’amener à freiner la dictature de son intellect passif. Si cette dernière ne montre pas ses handicaps, la psychothérapie a du mal à avancer. Méthode ayant pour pionnier Sigmund Freud, sa propriété la plus parlante est qu’elle favorise le suivi adéquat du rythme du patient. Les solutions apportées à l’évolution de la thérapie sont aussi définies par lui. Par conséquent, la cure est longue en raison de l’exclusion du thérapeute. La majorité des patients soumis à ce traitement peine à guérir ou se sentent mieux probablement après plusieurs années.

L’EMDR (Eye Movement Desentisatization ans Reprocessing)

L’EMDR défend l’hypothèse du surcroît de charge émotionnelle. L’accent est mis sur les mouvements oculaires, les sentiments, les perceptions présentes dans l’optique d’endiguer les traumatismes passés. C’est une réorganisation continue du système cognitif. La pratique requiert partiellement l’usage de l’hypnose qui est aussi un type de psychothérapie. Selon une approche différente, il suffit d’arriver à positiver au maximum les voies neuronales non défectueuses pour rééquilibrer la charge émotionnelle. Par ailleurs, la réussite de la cure des affections à l’instar des stress post-traumatiques est l’une de ses spécialités. De même, il est conseillé d’y recourir pour la guérison rapide des pathologies corsés.

La systémie : Approche psychothérapeutique

L’entourage immédiat d’une personne à un impact important sur son comportement dans la société, ses us et son mode de vie. Fort de ce point de vue, les difficultés du patient sont analysées à partir des liens qu’il a tissés avec ses proches. L’approche par thérapie systémique permet au psychiatre ou au thérapeute de mettre les relations immédiates au centre des anomalies psychologiques ou psychiques constatées. Il vise donc l’amélioration des relations, la redéfinition des relations dans le but de les apurer. Sa mise en œuvre convient en cas de problèmes chez les adolescents, les enfants et prend totalement en charge le patient. C’est un condensé des thérapies réunissant plusieurs personnes (celles familiales, de groupe, etc).





Search